vendredi 19 mai 2017

PONTARLIER



Musée municipal d’Art et d’Histoire

Créé en 1977, le Musée de Pontarlier occupe une des plus anciennes demeures de Pontarlier (15e siècle). Le bâtiment a conservé un bel ensemble de vitraux (début 20e siècle) et des poutres ornées de motifs historiés peints (18e siècle).
Il présente sur 3 niveaux des collections liées à l’histoire de Pontarlier et à celle de l’absinthe, des collections archéologiques (de la Préhistoire au Moyen Age), des faïences, des peintures. Le Musée présente régulièrement des expositions temporaires sur des sujets variés.


Gustave Courbet (1819-77) : Autoportrait au Chien noir

Gustave Courtois (1852-1923) : Trieur de Maïs

Gustave Courtois : Le Paradis perdu

Gustave Courtois : Le Batelier du Lac majeur 

Gustave Courtois : Dionysos endormi (1906)

Charles Maire (1845-1919) : Autoportrait

Charles Louis Müller (1815-92) : Portrait de J-Philippe Worth, dit « L’Infante » (1859). Futur grand couturier

André Roz (1887-1946) : La Charité 

André Roz : L’Eglise du Frambourg 

André Roz : Femmes au Marché

André Roz : L’Arracheur de gentianes dans le Haut-Jura (1929)

André Roz : La Coupe de bois dans le Jura

Pierre Bichet (1922-2008) : Saint François d’Assise parlant aux Oiseaux (1951)
-Pontarlier, vue générale

Robert Fernier (1895-1977) : Les Skieurs (1930)

Robert Bouroult (1893-1971) : Le Bon Pasteur (1927)


Exposition temporaire de peintres Haïtiens :
Frantz Zéphirin (né en 1968) : La Reine Anacaona trahie par Ovando et pendue à Santo Domingo
-L’Arrestation de     et sa déportation en Espagne

Wilson Anacréon : Le Paradis terrestre (1991)


Exposition temporaire consacrée à deux officiers supérieurs comtois ayant servi dans la Garde Impériale : 
-Louis Joseph Vionnet de Maringoné (1769-1834) - En 1813, il est major du 2e régiment de tirailleurs de la Garde impériale, avec rang de colonel dans la ligne. Maréchal de camp au début de la Première Restauration, il ne sert pas aux Cent-Jours et exerce sous la Seconde Restauration divers commandements territoriaux, combattant en 1823 en Espagne où il est promu au grade de lieutenant-général. Baron de l’Empire, chevalier de la Couronne de Fer et commandant de la Légion d’honneur en 1813, il est fait vicomte de Maringoné en 1822.
-Louis Lonchamp (1770-1832). Commandant de la Légion d’honneur en 1809, baron de l’Empire en 1810, il est promu au grade de général de brigade en 1811. Il fait campagne en 1812 en Russie et en 1813 en Saxe. Pendant les Cent-Jours il exerce divers commandements territoriaux.

Ces expositions temporaires ont peut-être contribué à limiter la présentation des peintures provenant des collections permanentes du musée.  





A 30 km au sud de Pontarlier, dans l’Hôtel de Ville de Baulmes (Suisse – ville frontière), il est possible de voir trois autres toiles de Gustave Courtois (1852-1923).
Baulmes est la ville natale de Maurice Deriaz (1885-1974), célèbre champion du monde de lutte et de lever de poids.

Gustave Courtois a pris Maurice Deriaz pour modèle dans trois curieuses peintures :
Portrait de l'athlète Maurice Deriaz (1907 – Baulmes)

Hercule aux pieds d'Omphale (1912 – Baulmes)

Persée délivrant Andromède (1913 – Baulmes)





Aucun commentaire: